Peut-on vraiment arrêter de fumer avec des patchs ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Les patchs nicotiniques constituent une méthode pour arrêter de fumer répandue depuis plusieurs années. Est-elle efficace ?

Peut-on vraiment arrêter de fumer avec des patchs ?

Le principe des patchs nicotiniques

Cette technique fait partie des substituts nicotiniques. On les appelle ainsi, car ils délivrent à l’organisme une certaine dose de nicotine. Afin de traiter l’arrêt du tabac, celle-ci est plus faible afin de progressivement habituer le corps à ne plus en recevoir. Elle se délivre en continu dès lors que les patchs sont présents sur la peau.

Avant d’être des patchs, ce substitut était délivré sous forme de gomme. Ce sont notamment les marins suédois, privés de cigarettes qui l’utilisaient pendant les années 1970. C’est en 1990 que sa forme en patch apparaît en France.

Celui qu’on appelle aussi timbre de nicotine doit être diffusé sur la peau, pendant une période 16 à 24 heures. Le patch doit être collé sur une surface sèche et sans poils. On change son emplacement à chaque fois que l’on change de patch.

Plusieurs doses de nicotine sont disponibles dans les patchs. On trouve les patchs 21 ; 24,9 ; 16,6 ; 14 ; 8,3 ou encore 7mg. Il est recommandé de commencer par des doses importantes puis de diminuer progressivement avec le temps.

Fumer en ayant des patchs n’est pas dangereux, mais cela n’est pas nécessaire. Cela va vous apporter même plus de nicotine qu’en temps normal.

Les avantages et les inconvénients

Alors peut-on vraiment arrêter sur la durée à l’aide des patchs nicotiniques ?

Le principal avantage des timbres, c’est qu’ils délivrent la nicotine de manière constante et durable tout au long de la journée. À la différence d’une cigarette et des autres substituts tels que les gommes et les comprimés, cela est plus lent donc ce n’est pas une succession de pics.

Les patchs nicotiniques permettent ainsi de soulager le stress, les sautes d’humeur, l’irritabilité, les difficultés de concentration et donc l’envie de fumer. Enfin, il peut se combiner à d’autres substituts comme les comprimés.

Comme toute chose, les patchs présentent aussi des inconvénients. Au début de l’utilisation de ceux-ci, des rougeurs et démangeaisons peuvent se faire ressentir. C’est particulièrement gênant et désagréable. Porté la nuit, il vient à perturber l’endormissement et le sommeil. Des effets indésirables peuvent aussi rarement se présenter : nausées, accélération de la fréquence cardiaque et maux de tête.

Une méthode assez efficace pour arrêter de fumer ?

Arrêter de fumer via les patchs nicotiniques est-elle la meilleure méthode ? Ils sont efficaces si le dosage est correctement adapté à votre situation. Un gros fumeur devra d’abord utiliser beaucoup de nicotine avant de passer progressivement aux doses plus faibles. Ce schéma doit être respecté dans tous les cas. Les résultats apparaitront alors tout seuls et vous serez heureux d’avoir réussi votre objectif.

Pour que les effets soient réellement et rapidement visibles, il va falloir coupler cette solution à un changement dans l’hygiène de vie. Éliminez les aliments transformés et sucrés pour vous tourner vers des produits de meilleure qualité, tels que les fruits et les légumes. Faire du sport va aussi vous apporter beaucoup, sur le plan cardiaque et respiratoire.


Lisez aussi:

Le yoga pour arrêter progressivement le tabac

Quelle méthode pour arrêter de fumer rapidement ?