Comment arrêter le cannabis (zamal) ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Le cannabis est considéré comme une drogue. Il y a des effets positifs et négatifs. Ces derniers vous poussent à arrêter, mais comment faire ?

Comment arrêter le cannabis (zamal) ?

Les solutions pour arrêter le cannabis

Le poète Charles Baudelaire en parlait déjà en 1860 : « Il te donne le pouvoir de l’imagination, mais t’enlève la possibilité d’en profiter ». Aujourd’hui, les études médicales menées montrent les méfaits du cannabis. On note une perte de motivation, d’énergie, un désinvestissement et de l’inaction. C’est notamment la sensation de flemme qui est présente.

La différence avec l’arrêt de la cigarette, c’est que le zamal, comme on l’appelle sur l’île de la Réunion, n’entraîne pas de dépendance physique. Le travail est axé sur l’aspect psychologique.

Voici une liste d’aspects à travailler afin d’arrêter durablement le cannabis :

Bien cerner ses motivations

Il faut commencer par faire un rapport sur soi-même, en se posant un certain nombre de questions. Quelle a été la raison qui m’a poussé à fumer du cannabis ? Depuis quand vous consommez cette substance ? Quel plaisir m’apporte-t-elle ?

Se demander quelles sont les réelles motivations à arrêter de fumer du cannabis va également vous aider à mieux vous comprendre. Vous devez bien identifier tous ces critères afin de mieux vous préparer dans l’action que vous menez.

Se fixer une date pour débuter

Quand on prend une décision importante, on l’associe forcément à une date. Cela peut être un évènement marquant comme un anniversaire ou le début du mois, d’une semaine par exemple.

Fixer une date va permettre de créer une ancre temporelle à laquelle vous accrochez si vous partez à la dérive, c’est-à-dire que vous allez rechuter.

Apprendre à mieux gérer son stress

Quand on commence un sevrage, que ce soit de la cigarette ou d’une drogue, les effets du manque se font apparaître. Cela peut être de la nervosité, de l’énervement, de la tristesse ou bien du stress. C’est une étape classique dans le processus.

Vous pouvez alors travailler sur votre respiration. Cela va vous permettre de vous relâcher, de mieux respirer et de libérer votre diaphragme.

Voyager

Se soigner du cannabis avec des amis qui continuent à en consommer ne va pas être facile. C’est pourquoi il est conseillé de prendre du temps pour soi. Profitez-en pour voyager et partir à l’étranger. Cela va ouvrir de nouveaux horizons et vous procurer une expérience non négligeable.

Aller faire une année d’étude ou prendre un petit boulot à l’étranger va vous sortir de votre zone de confort, là où vous pouviez fumer facilement.

Faire du sport

Quand on stresse, on a des difficultés pour dormir. L’activité sportive va déjà avoir des bienfaits sur votre corps puisqu’il fait travailler le cœur et les muscles. La réaliser en fin de journée, après les études ou le travail, est une approche intéressante. À ce moment de la journée, cela va fatiguer l’organisme et pousser à s’endormir d’une meilleure façon le soir. En effet, le cannabis apporte une aide à ce problème.

Soyez régulier dans votre pratique sportive pour voir les effets bénéfiques sur le long terme. Une alimentation de qualité va également booster votre hygiène de vie.


Lisez aussi:

Comment arrêter de fumer seul sans patch nicotine ?

Comment régénérer son corps après un stress chronique ?